Publié le 19.05.2021 | Texte: Eline Dehullu

Le mardi 18 mai 2021, la Communauté flamande a décerné à douze lauréats ses Ultimas 2020, à titre de reconnaissance pour le secteur socioculturel. Cette année, la remise des prix, en présence du ministre de la culture Jan Jambon, a eu lieu exclusivement en visioconférence.

Dans la catégorie Architecture, c’est André Loeckx qui a été primé. André Loeckx (°1949) a occupé la chaire de Théorie de l’Architecture de 1982 jusqu’à ce qu’il devienne professeur émérite à la KU Leuven. De 2000 à 2008, il fut président du Département Architecture, Urbanisme et Aménagement du Territoire de la KU Leuven. Aujourd’hui, il dispense toujours le cours intitulé Modernity and the Architecture of the City, en collaboration avec la professeure Hilde Heynen. Il y cherche une réponse à la question de savoir comment on construire aujourd’hui, en tenant compte des défis actuels tels que l’écologie, la mondialisation, l’urbanisation, la pauvreté et l’identité. Il est toujours une des forces motrices de l’enseignement de l’architecture, tant en Flandre qu’à l’étranger. Il a dirigé différents projets internationaux sur le thème capacity building pour l’UE et UN-Habitat (United Nations Human Settlements Programme). Il est l’auteur de nombreuses publications au niveau international.

André Loeckx fut cofondateur du Vlaams Architectuurinstituut, dont il a fait partie du Conseil d’Administration jusqu’en 2013. Il a collaboré en tant qu’auteur et membre de la rédaction à six éditions du Jaarboek Architectuur Vlaanderen. Il a joué un rôle important comme président du jury de la chambre de qualité des projets de rénovation urbaine de la Communauté flamande, et a étroitement collaboré avec les différents Vlaamse Bouwmeesters. Depuis 2016, il fait partie du groupe d’experts qui soutient les actions du Bouwmeester.

Le jury a choisi de mettre André Loeckx à l’honneur pour sa polyvalence en tant qu’ingénieur-architecte ayant joué un rôle fondamental, souvent dans l’ombre, dans la mise en place du climat architectural prospère qu’on connaît aujourd’hui en Flandre et à Bruxelles. Sa carrière est marquée par un profond engagement social, où il a toujours plaidé en faveur de l’efficacité de la recherche par le projet et fait preuve d’une foi indéfectible dans la plus-value sociétale d’une approche intégrale et inclusive des projets.

 

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter