Publié le 24.12.2019

5 candidats ont été sélectionnés par Beliris, en charge de la maîtrise d’ouvrage, en collaboration avec le bMa, pour le projet architectural d’un nouveau Musée Juif de Belgique. Suite à l’avis de marché européen publié fin août 2018, 28 bureaux d’architectes avaient posé leur candidature en octobre 2018. Une sélection fut menée afin de choisir les 5 candidats qui devront remettre sur base d’un cahier des charges une esquisse fin février 2020. Le choix définitif du bureau d’architecture retenu pour le Nouveau Musée Juif de Belgique sera connu à l’été 2020. Le début des travaux est prévu pour 2023.

Les 5 candidats sélectionnés sont les suivants :

  • Atelier d’architecture Alain Richard
  • Architecten de Vylder Vinck Taillieu
    Association Momentanée Atelier d’architecture Pierre Hebbelinck – Arcadis
  • Association Momentanée BAev – Archipelago architects/ar-te – Mangado y asociados
  • Association Momentanée Tab Architects – Barozzi Veiga – Barbara Van der Wee

Aujourd’hui, le bâtiment « Minimes », à savoir le lieu d’exposition permanente, ne présente pas des qualités lui permettant de jouer le rôle dévolu à tout musée : la sauvegarde adéquate des objets présentés au regard du public (archives, textiles, livres précieux, œuvres d’art, judaïcas…) par le contrôle de la température hygrométrique, la gestion de l’éclairage naturel, un système antivol, et un atelier ; un centre de documentation ; une scénographie développant dans un cadre adéquat une exposition qui suscite intérêt et émotion chez le visiteur.

La structure existante, datant de 1901, du bâtiment « Minimes » n’est pas adaptée aux besoins. Les espaces sont trop exigus, il y a des problèmes de circulation, le bâtiment ne répond pas aux normes en termes de conservation des archives et du patrimoine incluant des œuvres d’art, la sécurité incendie n’est pas optimale, les planchers sont déformés et la muséographie doit être actualisée. En outre, le bâtiment « Minimes » ne présente aucune liaison couverte avec le bâtiment arrière. Il s’agira donc de restructurer ce bâtiment pour réaliser un projet fonctionnel qui génèrera, d’une part, une plus-value définitive du bien et, d’autre part, participera à l’essor d’une architecture contemporaine de qualité à Bruxelles et en Belgique de manière générale.

Le Musée Juif de Belgique s’organisera sur 6 étages, en maintenant la hauteur sous corniche du bâtiment soit 26 m en façade. Les toits seront réalisés comme des toitures vertes. Les plateaux auront une superficie approximative de 270-300 m2. Le bâtiment inclura un espace pour les expositions permanentes, temporaires, la billetterie et boutique, une cafeteria, un espace polyvalent pour 150 personnes minimum, un espace pédagogique et un centre de documentation. Il est également prévu d’intégrer une œuvre d’art au bâtiment. Le scénographe choisi par le musée établira les grands principes et les directives relatives à la scénographie, lesquelles devront être respectés par les architectes. Le bâtiment actuel du musée, avec sa façade éclectique, d’inspiration néoclassique, ne fait pas l’objet d’un classement, sa façade sera néanmoins conservée, mais personnalisée pour marquer l’identité du Musée Juif de Belgique.

Ce projet architectural s’inscrit dans le développement et les efforts portés par le Musée Juif de Belgique ces dernières années. En effet, porté aujourd’hui par un nouveau souffle, le musée est un lieu culturel et artistique vivant, dynamique, pluridisciplinaire, emmené par une équipe qui porte haut les valeurs d’ouverture avec audace et modernité dont l’objectif est de promouvoir la connaissance et la compréhension de l’histoire, de la religion et des cultures juives. Ce musée, situé dans le quartier du Sablon à Bruxelles, porte un regard novateur sur l’histoire et la culture juive à travers des expositions tournées vers le partage, la découverte et l’accessibilité à tous les publics.

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter