Publié le 25.03.2021 | Texte: Floremie Vermeulen & Elly Moyaert | Photos: MMA

Suite à l’appel à projet lancé par le Vlaams BouwmeesterLeiedal – l’association inter-locale pour le développement régional en Flandre du Sud-Ouest – a choisi C+S Architects et MMA / Bart Macken Eef Boeckx comme équipe gagnante pour le développement d’un nouvel immeuble de bureaux durable sur le site du Parc Kennedy à Courtrai. 

Ici, Bart Macken et Eef Boeckx, se sont intéressés à l’essence même d’un immeuble de bureaux : un minimum d’installations techniques et un maximum de confort. Aussi, en plus de la prise en compte des liens avec le contexte économique, écologique et social, c’est la durabilité qui figure en tête des critères de conception. C’est en se basant sur l’historique du site que les deux architectes sont partis à la recherche d’un certain ADN de la conception utilisable. Grâce à une approche innovante de la brique, ils font un clin d’œil aux usines du XIXe siècle, importantes dans la région de Courtrai. L’ancien canal de ceinture contournant la vieille ferme Vanneste est également reflété dans ce concept de ce bâtiment.

Les ambitions élevées de ce projet low-tec furent en partie réalisables grâce à l’aide de Karen Allacker et de Delphine Ramon – respectivement professeure et doctorante à la KU Leuven – par leurs expériences autour des approches intégrées de la durabilité.  Pour ce faire,  elles ont étudié le bâtiment « 2226 », conçu par Baumschlager & Eberle à Lustenau en Autriche : le complexe ne disposant d’aucun chauffage, d’aucun système de refroidissement ou de ventilation mécanique, il constitua un objet d’étude idéal pour la réalisation du nouveau complexe de 3 000 m² de Courtrai.  

Outre une mise en relation avec les vestiges de l’ancien canal de ceinture, un mode de construction traditionnelle en briques, des solutions neutres en carbone et un recours minimal à la technologie, le nouveau plan directeur relie également les axes cyclables déjà existants dans la région. Ainsi, afin de marquer immédiatement les esprits, la conception vise à faciliter la mobilité partagée avec un parking souterrain partagé pour les vélos et les voitures.  

Le plan du bâtiment reprend celui d’un château anglais. Au centre: un grand espace ouvert de 15 x 15 mètres accueille les bureaux. Cet espace central est entouré d’espaces à vocations logistiques qui servent de tampon thermique à la pièce centrale. Ce dispositif évite l’utilisation de couloirs  et les pertes de circulation . Le rez-de-chaussée, a quant à lui davantage une fonction d’espace collectif ; le campus Kulak de la KU Leuven étant situé à proximité, les étudiants et professeurs ainsi que les cyclistes et piétons de passage pourront en profiter. 

Cet ensemble est situé dans une oasis de verdure conçupar Jan Minne, également connu pour ces jardins paysagers vallonnés composés de fleurs, d’herbes, d’arbustes, d’arbres et de graminées. 

 

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter