Publié le 04.05.2022 | Texte: Lisa De Visscher

Portrait

Chaque édition d’A+ invite un bureau belge à se présenter en partageant une référence particulièrement significative pour sa pratique architecturale.

« Après nos études d’architecte (paysagiste), lorsque nous avons voulu nous concentrer davantage sur la conception de l’espace public et du paysage, nous sommes arrivés à la conclusion que la plupart de nos collègues de l’époque étaient encore très centrés sur la géométrie et la composition. Lorsque nous avons découvert le projet de Gilles Clément, ce fut une véritable révélation. En 1996, au cœur de Lille, à proximité de la vieille ville et de ce qui était alors le chantier d’Euralille, Gilles Clément construit un mur en béton de sept mètres de haut autour d’une friche. Le sol est surélevé et complanté. Tout autour, il aménage un parc public. Ce projet, où se trouve une zone de nature sauvage préservée de toute intervention humaine, nous a fortement influencés. L’idée de construire une sorte de citadelle pour protéger du monde extérieur tout ce qui y vit, au-delà d’être très poétique, nous a aussi fourni un nouveau cadre esthétique.

Cette façon de voir et de travailler se retrouve également dans nombre de nos projets, comme le parking du Sart Tilman à Liège que nous avons aménagé en 2019. L’omniprésence de la voiture interroge le projet dans la manière dont on peut mettre en place un programme fonctionnel tout en “maîtrisant notre maîtrise”, en réactivant les écosystèmes et en maintenant la nature au cœur du dispositif. Il s’agit de retisser les maillages verts et bleus, de garantir que la faune et la flore puissent reprendre leurs droits et leurs mouvements, et de remettre en valeur les cheminements piétons et cyclistes, même s’ils ne représentent pas, du point de vue de la surface au sol, les plus grands pourcentages d’occupation. Les mettre en scène, les rendre attractifs, c’est aussi stimuler les changements d’habitudes et de mentalité. C’est un parking dans la forêt où la nature reprend ses droits et où la promenade doit rester un plaisir. La composition en “peigne” permet d’envisager ce glissement entre milieu naturel et milieu artificiel, en même temps que la posture d’auteur se veut discrète. »

 

Office name Pigeon Ochej Paysage
Website dupaysage.be
Office location Namur – Liège – Eupen
Founders/Associates Virginie Pigeon, Sébastien Ochej
Office founded in 2003
Staff 3

Selected projects

  • Parc de l’étang d’Uccle, Brussels (in progress)
  • Parc économique du Val-Benoît, Liège (2014—2025)
  • Parking au Sart Tilman, Liège (2019)
  • Parc Pierre Paulus, Brussels (in progress)
  • Jardin des Quatre Tourettes, Liège (2014)

These projects were published in Pigeon Ochej Paysage, 2021 (ISBN: 978-28052-0701-3)

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter