Publié le 23.03.2022 | Texte: Eline Dehullu | Photos: Stijn Bollaert

Portrait

Chaque édition d’A+ invite un bureau belge à se présenter en partageant une référence particulièrement significative pour sa pratique architecturale.

« Pour nous, ce bâtiment de Lina Bo Bardi illustre la puissance de l’architecture. Par une série d’interventions ciblées, le site fermé a été transformé en espace public misant tout sur l’interaction sociale. Un ancien site industriel est devenu un lieu plein de vie, à la croisée du sport et de la culture, et où les générations se rencontrent. Les espaces initialement non construits entre les anciens hangars de production sont devenus des rues publiques, des lieux accueillant des marchés ou des endroits où flâner… Pour nous, ce sont ces espaces interstitiels qui révèlent toute la qualité d’un projet. En tant que concepteurs, nous nous intéressons beaucoup à laisser un certain flou dans notre architecture, et nous cherchons des espaces non programmés qui permettent de se les approprier. Des espaces intermédiaires sans programme spécifique, mais dotés d’un caractère spatial spécifique. Des endroits généreux et parfois récalcitrants, que les utilisateurs peuvent eux-mêmes investir et affecter à leurs besoins.

La SESC Pompéia Factory nous a inspirés pour plusieurs de nos projets – pas en tant que référence littérale, mais parce que nous avons adopté un modus operandi similaire. Dans les exemples récents, il y a le concours pour les Hoge Rielen (en collaboration avec le bureau d’architectes Bart Dehaene). Ce projet traite le patrimoine des bâtiments existants comme un « objet trouvé » où, par une série d’interventions minimales, nous voulons renforcer les qualités intrinsèques de l’endroit. La démolition ciblée des ailes du bâtiment et l’ajout, par exemple, d’un jardin d’hiver donnent naissance à des espaces intermédiaires offrant une qualité de vie en contact plus direct avec le paysage. C’est une forme de durabilité spatiale : dans ce projet, les utilisateurs sont libres de se réapproprier les lieux autrement, tout comme c’était le cas à São Paulo. »

 

Office Name Raamwerk
Website raam-werk.com
Office location Ghent
Founders/partners Freek Dendooven, Gijs De Cock
Office founded in 2017
Current number of staff 3

Selection of projects

  • Youth centre, Lichtervelde, 2019
  • Majin house (support home for people with cancer), Ghent, 2019 (with Van Gelder Tilleman architecten)
  • Carwash (housing with guest rooms), Ghent, 2020
  • Halewijnkouter (housing), Drongen, 2021
  • Duinhelm (housing for people with disabilities + master plan), Stene (Ostend), in progress (scheduled for 2023)

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter