Publié le 18.06.2021

Le secteur de la construction a toujours un fort impact sur l’environnement et sur le climat. L’émission de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie, d’eau et de matériaux doivent être réduites afin de rendre notre économie durable. La transition vers la construction circulaire est donc urgente. Le béton préfabriqué joue un rôle clé dans ce domaine, notamment les dalles alvéolées. 

La construction circulaire vise une utilisation efficace et efficiente des matières premières et une réduction des déchets. Les concepts clés sont de créer des bâtiments qui peuvent être facilement adaptés aux besoins futurs des utilisateurs et de réutiliser autant que possible les matériaux et les produits de construction. Ces concepts sont de plus en plus appliqués, mais leur potentiel est encore sous-exploité. Le client joue un rôle crucial dans la promotion de la construction circulaire. Non seulement il définit les besoins et les objectifs du projet, mais il doit également exiger que les aspects environnementaux et climatiques soient pris en compte en plus des aspects architecturaux et techniques. Cela nécessite une forme progressive de coopération et donc d’implication entre architectes, ingénieurs, entrepreneurs et fournisseurs.  

Les bâtiments ayant une longue durée de vie sont essentiels dans un secteur de la construction circulaire. Les structures portantes en béton préfabriqué (poutres, colonnes et éléments de plancher) peuvent être conçues pour survivre à plusieurs générations. Les façades sont plus liées à la mode et donc susceptibles d’être remplacées plus tôt, à condition qu’elles soient montées de manière amovible. Afin de garantir une longue durée de vie, une qualité et une durabilité élevées ainsi qu’une efficacité accrue de la construction sont nécessaires. Les dalles alvéolées précontraintes permettent une modulation à grande échelle, créant de grands espaces ouverts sans obstacles pour un aménagement libre et adaptable. De plus, la précontrainte permet d’obtenir des structures de plancher élancées, ce qui permet une utilisation maximale du volume du bâtiment. 

Inévitablement, les bâtiments adaptables devront aussi être démolis à un moment donné. 

Pour en réduire l’impact environnemental et climatique, il est important d’y penser dès la conception du bâtiment. Une conception circulaire examine comment les éléments du bâtiment peuvent être réutilisés après leur démontage. Avec un haut degré de standardisation dans tout le bâtiment, le plus haut degré de réutilisation peut être atteint. Les dalles alvéolées sont les éléments de plancher les plus standardisés du marché. Leur largeur limitée et leur fin remplissage (ou leur absence) les rendent relativement faciles à démonter. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour rendre le processus de démantèlement aussi ergonomique que possible. En outre, des modèles commerciaux innovants devront être recherchés pour rendre les bâtiments démontables attrayants pour les producteurs, les investisseurs et les entreprises de démolition.  

Mais même si les dalles alvéolées ne sont pas réutilisées, elles peuvent être recyclées et jouer ainsi un rôle dans le processus de construction circulaire. Le béton peut être broyé en granulats grossiers et fins qui peuvent être réutilisés dans le béton. L’acier est retiré et peut être utilisé dans la production d’un nouvel acier.  Mais aujourd’hui, même le béton peut être décomposé par déshydratation jusqu’à la fraction cimentaire qui peut être réutilisée comme liant après un traitement thermique. Grâce à une meilleure séparation du ciment, du sable et du gravier, les différentes fractions peuvent être utilisées dans des applications de haute qualité.  La recherche de technologies innovantes de séparation bat son plein. On ignore actuellement combien de fois le béton peut être recyclé dans des applications de qualité supérieure. Si la recherche conclut qu’il existe une fin au processus de recyclage pour de telles applications, on pourrait penser à réutiliser quand même le béton dans des applications de faible qualité afin de réduire la consommation de matières premières primaires. En fin de compte, peu importe où le béton recyclé finit, l’intention doit être d’utiliser le moins de matière première possible et de limiter autant que faire se peut le rejet à la décharge.  

!!! NOUVEAU !!! Sur www.febefloor.be vous trouverez un exemple de cahier des charges pour la prescription correcte des dalles alvéolées. 

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter