Publié le 24.06.2021 | Texte: Guillaume Vanneste | Photos: Michiel De Cleene

A+290 Domesticating Public Space

Cet article est disponible dans son entièreté dans A+290 Domesticating Public Space. Commandez votre exemplaire ou abonnez-vous à A+ pour ne manquer aucun numéro !

Le parc Pannenhuis prolonge la tranchée nord du parc de Tour & Taxis. Il recouvre une ancienne zone de triage et de lieu de rechargement en eau des locomotives à vapeur. Développé dans le cadre du Contrat de quartier durable « Bockstael » de la Ville de Bruxelles, le projet de paysage est porté par Landinzicht, en association avec Maat-ontwerpers à la conception et le bureau d’architecture Baukunst pour les ouvrages d’art. Le parc a ouvert ses portes ce printemps 2021.

L’ancienne affectation ferroviaire du lieu est le matériel premier du projet du nouveau parc Pannenhuis. L’étendue du parc se déploie dans les tracés des anciennes voies, tracés qui sont conservés et transformés, ici en plaine, ici en piste cyclable, et dont les pièces de rails métalliques sont détournées en balançoire ou en râteliers vélo.

Le parc s’étend de la place Bockstael à la station de métro Pannenhuis qui lui donne son nom. Depuis la place Bockstael, via la rue Tielemans, un énigmatique rocher de pierre bleu marque l’entrée discrète, comme une invitation à trouver un espace « naturel ». Un étroit sentier débouche sur un premier jardin et une rampe aménagée sur une forte pente. Les vestiges du château d’eau qui alimentait les locomotives sont conservés et remis en valeur. Le motif circulaire est mimé dans les parterres de plantes au sol. Longeant d’abord le peu d’emprise laissée entre les rails de la L28 et le site d’activité Mondia, le parc se déploie ensuite en trois faisceaux dans sa partie sud : une piste cyclable ou « allée rapide » longe le rail vers le parc de la L28 et Belgica, la promenade principale ou « allée centrale » se loge au point bas du site et descend vers le parc de Tour & Taxis, tandis qu’une grande plaine de jeux s’évase vers un intérieur d’îlot, libérant un espace généreux et insoupçonné depuis les alentours.

Depuis la plaine de jeux, une connexion est ménagée vers un équipement de sport et de jeunesse (un autre projet du Contrat de quartier). Ce lien offre aussi un accès supplémentaire au parc et promet des usages partagés. Pour rejoindre le niveau bas du parc, la pente depuis ce passage est construite comme une grande bosse en béton, une sorte de « butte » ludique qui sert et de rampe, et de terrain de glisse. Ailleurs, les matériaux sont simples et évitent toute domestication excessive des sols en favorisant des raccords sans bordures. Quelques anciens rails sont conservés et rappellent le passé du site. D’autres sont détournés et transformés en balançoires. Enfin, un ancien wagon a même été reconstitué pour appuyer l’univers ferroviaire. Figé, il servira de plateforme de jeux ou de spectacle.

[…]

Landscape architect Landinzicht Landschapsarchitecten Paysagistes
Architect Baukunst – Maat ontwerpers
Website landinzicht.org

Official project name Parc Pannenhuis /Pannenhuispark
Location Laeken (Brussels)
Programme Park layout: conversion of a former train site into a park.

Client City of Brussels in association with Brussels Environment
Lead contractor Les Entreprises Mélin
Structural engineering Util struktuurstudies
Technical team ARA Atelier Ruimtelijk Advies

Completion March 2021
Total floor area 22,000 m2
Budget € 3,008,300 (excl. VAT and fees)

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter