Publié le 23.06.2021 | Texte: Bart Tritsmans | Photos: AG Vespa, Bart Gosselin

A+290 Domesticating Public Space

Cet article est disponible dans son entièreté dans A+290 Domesticating Public Space. Commandez votre exemplaire ou abonnez-vous à A+ pour ne manquer aucun numéro !

Van Belle & Medina Architects et Vogt Landscape Architects ont remporté l’Open pour le Droogdokkenpark (parc des Cales sèches) à Anvers. La première phase du parc, le belvédère, est déjà en service. Bart Tritsmans a accompagné Kurt Van Belle pour une promenade dans les environs. Dans la zone de transition entre l’Escaut, la ville et le port, le bureau Van Belle & Medina a également conçu les stations de traction pour De Lijn, qui ont été nominées pour les Mies Van der Rohe Awards 2022. 

La passion des livres

Notre balade commence au bureau de Van Belle & Medina, à un jet de pierre de l’Académie d’Anvers, où Kurt Van Belle a suivi sa formation d’architecte. C’est là que Paul Neefs lui a fait découvrir l’architecture de Scharoun et Mies Van der Rohe, tandis que Christian Kieckens était son mentor lors de ses dernières années d’études. Ses deux professeurs lui ont transmis la passion des livres. Pour Kurt Van Belle, les livres sont un puits de connaissance, mais aussi un cadre de référence partagé et un vocabulaire commun pour parler d’architecture avec ses collaborateurs. « Dans nos projets, la réalisation d’un livre de projet joue un rôle très important, affirme Kurt Van Belle. Cela nous oblige à réfléchir à l’histoire que nous voulons raconter. Et parfois, le narratif modifie le projet. » Chez Vogt Landscape Architects aussi, le narratif est indissociable du projet. On y réfléchit régulièrement au paysage en réalisant des expositions et des publications. Voici quelques années, à la librairie Architectura en Natura, mes yeux sont tombés sur Landscape as a cabinet of curiosities. Habillé d’une couverture verte en lin ornée de lignes en relief, l’ouvrage a un format parfait pour se mettre en poche. Il contient un recueil des interviews-promenades de Günther Vogt. À première vue, les lieux où se déroulent ces interviews (Davos et Zurich) semblent très différents du parc urbain des Droogdokken. Pourtant, des similitudes émergent dans l’approche des deux environnements. L’accent n’est pas mis sur ce que les Alpes ont de spectaculaire, mais sur le lien avec l’espace urbain, la végétation, la stratification, la topographie et la signification mentale de l’environnement. Günther Vogt se considère comme un collectionneur ; il rassemble et combine différents éléments pour en faire un paysage lisible.

Entre la ville et le port

Nous traversons les quais au niveau du musée MAS et poursuivons le long des grues portuaires historiques du Rijnkaai. La structure du paysage urbain change : l’échelle de l’environnement grandit, l’intimité du vieux centre-ville cède la place à de grands espaces ouverts, pavés, avec des bittes d’amarrage, des hangars, des écluses et l’infrastructure portuaire. À la frontière entre la ville et le port, Van Belle & Medina et Vogt ont conçu un nouveau parc urbain, totalement entouré d’eau, faisant partie du master plan des Quais. « Dans le cadre de notre collaboration, nous avons commencé par dresser l’inventaire des éléments caractéristiques de l’environnement et avons compilé les différentes idées dans un livre de projet. » C’est ainsi que sont nées les idées pour les différentes zones : un parc des marées, un belvédère, un parc paysager, un lieu événementiel et une zone minérale axée sur le patrimoine des cales sèches. « Dans le projet de création commun, il est devenu difficile d’encore discerner la paternité des différents éléments. »

Le belvédère hexagonal, qui donne sur l’Escaut, la vieille ville et le port, est la première phase achevée du Droogdokkenpark. Côté ville, le parc s’annonce par une volée d’escaliers tout en longueur, tels des gradins donnant sur une place. Avec, à l’arrière-plan, les tours d’habitation de la Petite Île, les bâtiments de la Red Star Line et le Sasdok. En haut de l’escalier, un vent soutenu en provenance du coude de l’Escaut nous frappe le visage. Une promenade artificialisée longe l’extérieur de l’hexagone et, côté Escaut, fait office de digue surélevée. L’intérieur est une pelouse où les arbres existants ont été conservés, avec une place au revêtement artificialisé, entourée par un second sentier de promenade surélevé réalisé en gravillons de coquillage et une double rangée de tilleuls récemment plantés.

Du belvédère, nous arrivons sur la digue de l’Escaut en direction de l’École supérieure de navigation. « Le Droogdokkenpark n’a pas été conçu à partir d’une vue de dessus, mais à partir de coupes, précise Kurt Van Belle. Le ressenti de la spatialité du parc est défini par la topographie. » Le paysage des berges de l’Escaut est soumis aux marées. La partie centrale devient un parc évoquant les parcs paysagers anglais. Une extension verte s’avance de l’Escaut jusqu’au Kattendijkdok, et au nord est créée une nursery farm avec potager pour les habitants de la ville. Les concepteurs ont également conçu un plan de qualité visuelle pour la partie minérale du côté du Kattendijkdok, tandis qu’une zone événementielle opère la transition entre la zone minérale et le parc. Kurt Van Belle confesse que créer un paysage est pour lui beaucoup plus complexe que concevoir un bâtiment. « Le processus est plus lent, on a moins de contrôle sur le résultat final et on dépend bien plus du hasard ; mais c’est ça qu’on aime. »

[…]

Landscape architect
Vogt Landscape Architects Van Belle & Medina
Website vogt-la.com
vanbellemedina.com
Official project name Droogdokken Park

Location Antwerp
Programme The Droogdokken Park is located on the Droogdokken Island at the north of Antwerp. Together with the Nieuw Zuid Park it will be form part of the extension of the green areas along the right bank of the Scheldt.

Procedure Open Call (Team Flemish Government Architect)
Client AG Vespa Antwerpen

Completion 2018 (phase 1)
Ongoing
Total floor area 15 ha
Budget € 10,500,000
(excl. VAT and fees)

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter