Publié le 30.03.2020 | Texte: Eline Dehullu

En périphérie du centre de Lichtervelde se trouve une grande maison en briques rouges. Bienvenue dans le nouveau centre de rencontre pour jeunes, d’après un projet de Raamwerk.

Le village de Lichtervelde est situé en plein milieu de la province de Flandre occidentale, dans le Houtland. La commune est peuplée de résidents et de navetteurs ; çà et là y cohabitent agriculture et industrie. Hors du centre de Lichtervelde, point de hameaux ni d’agglomérations à recenser. Dès qu’on quitte le centre du village, on se retrouve au milieu des champs et des prairies, sur des chemins de campagne offrant des vues sur le lointain, ponctués de chapelles et de calvaires.

Toutefois, le temps ne s’est pas arrêté ici. Trop éloignée de villes telles que Torhout ou Roulers, a fortiori de Courtrai ou Bruges, la population se rabat sur le village lui-même. La vie associative, qui y est profondément ancrée, signe la dynamique sociale du village. Chaque année se succèdent foires, fêtes, kermesses, brocantes, compétitions et cortèges. Outre plusieurs troupes de théâtre, ensembles musicaux, fanfares, chœurs et groupes de danse, Lichtervelde possède son propre club de foot et son équipe de volley. On y trouve aussi une piscine, une ludothèque, une bibliothèque et un authentique cinéma de village des années 1920, toujours en activité. En 2014, un tout nouveau centre de rencontre y a vu le jour, avec une vaste salle de théâtre, un espace d’exposition et un foyer.

Lichtervelde ne connaît pas l’exode urbain : c’est un village où on reste. Ici, l’administration choie sa population, et notamment les jeunes. Malgré des infrastructures de loisirs et de rencontre déjà nombreuses, la commune a décidé en 2014 de construire un centre supplémentaire, spécialement destiné aux jeunes. Elle a acheté le terrain de l’ancien café De Hoepel, à l’angle de la Torhoutstraat et de la Boomgaardstraat, pour y ériger un nouveau centre de rencontre pour les jeunes.

Au terme de la procédure de sélection Oproep Winvorm, la commune a opté en 2016 pour le projet des jeunes architectes de Raamwerk. Plutôt que de rassembler sous un seul toit les divers éléments du programme – maison des jeunes, salle polyvalente pour diverses activités d’associations de jeunes, salle de répétition et bureau pour le consultant local à la jeunesse –, l’équipe a opté pour une succession de quatre blocs plus petits connectés à deux espaces extérieurs.

Pour le programme public du centre de rencontre, les architectes ont retenu la typologie des habitations villageoises pour particuliers. Le bâtiment est conçu comme une maison, avec une succession et un empilement de pièces interconnectées pouvant également être isolées, et l’évidente proximité d’une cuisine et d’une salle de séjour. On y pénètre par le foyer – un hall de deux étages de haut avec vestiaire – qui sert à la fois de zone-tampon et d’espace de liaison. De là, on peut passer dans l’espace suivant : soit la maison des jeunes avec bar et dépendance (la cuisine de la maison), soit l’espace multifonctionnel, une « box-in-a-box » bénéficiant de la lumière du jour (le living), où peuvent avoir lieu des spectacles et des réunions, et où les jeunes peuvent aussi se retrouver pour étudier ensemble. Comme une maison, mais en plus grand. Et c’est précisément ce changement d’échelle qui autorise l’abstraction. La taille des blocs qui s’enchaînent induit qu’on n’est pas face à une habitation privée. Quant à l’intérieur, l’ambiance y est accueillante sans toutefois être douillette.

Pour des considérations budgétaires, l’ensemble a été construit en briques en céramique laissées nues. Mais lorsqu’on regarde bien, on voit que les briques ont été appareillées avec un grand souci du détail. Les architectes ont littéralement dessiné l’emplacement de chaque brique. La qualité de la conception de ce projet radical pouvant à première vue peut-être sembler banal réside dans le détail de la brique – protagoniste de l’histoire de cette création.

Chaque espace intérieur est accessible depuis deux pièces extérieures. L’une est un petit jardin verdoyant accessible par un sentier, un endroit clos, avec un auvent pour les fumeurs. L’autre, côté rue, est une cour ceinte d’un mur. C’est la terrasse de la maison des jeunes, un « Biergarten » idéal pour des concerts et des barbecues. Cet espace a le statut d’une petite place semi-publique cachée derrière le mur d’enceinte, ce qui permet aux jeunes de se l’approprier totalement. Dans la cour, la cheminée du feu ouvert bloque en outre la vue depuis le bureau de police voisin.

Les espaces extérieurs sont reliés au domaine public, mais peuvent également être investis par le groupe cible précis. C’est là que réside toute l’habileté de Raamwerk : dans un lieu situé entre la périphérie résidentielle et la place du marché avec l’église et la maison communale, les architectes ont conçu une grande maison populaire à la mesure du village.

Architect
Raamwerk

Official project name
JOC De Lichting

Location
Lichtervelde, Belgium

Total floor area
420 m2

Budget
€ 556,000 (excl. VAT and fees)

Programme
Youth meeting centre with multi-purpose hall,
meeting room, bar, office space, rehearsal
room

Procedure
Winvorm competition

Client
Municipality of Lichtervelde

Lead contractor
Verhaege

Landscape architect
Atelier Arne Deruyter

Structural engineering
Robuust

Services engineering
Robuust

Sustainability
Robuust

Completion
October 2018

A+282 Village

Commandez votre exemplaire ou abonnez-vous à partir de 59 € / an !

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter