Publié le 07.04.2020 | Texte: Carla Frick-Cloupet

Le centre sportif et nautique de Péronnes-lez-Antoing a mis dix ans à émerger. C’est en effet en 2009 que AgwA et Artgineering ont remporté le concours. Problèmes budgétaires, arrêt, reprise. À l’arrivée, chaque phase du projet semble obéir à une logique différente. Une temporalité longue pour un résultat ambigu, riche et complexe.

L’histoire du centre sportif et nautique de Péronnes-lez-Antoing fera assurément mentir le dicton populaire selon lequel les histoires les plus courtes sont les meilleures. L’incipit de celle-ci se passe en 2009 lorsque AgwA et Artgineering remportent le concours. Malgré des phases d’études rapides, le projet s’arrête brusquement en 2012. Clients et architectes mettent alors tout en œuvre pour pallier le manque de budget de la Communauté française de Belgique et parviennent à relancer le projet cinq ans plus tard grâce à un phasage en trois étapes. Dix ans après le concours, la première phase sort de terre et nous laisse découvrir un projet surprenant.

Le bâtiment de la phase 1 est construit en blocs de béton : un élément banal et populaire déjà présent sur le site. Le recours à un matériau conventionnel, selon Robert Venturi, ou commun, selon Geert Bekaert est courant dans l’architecture belge, à ceci près qu’ici le bloc de béton n’est pas détourné, mais utilisé pour ce qu’il est, selon une authenticité matérielle. Ainsi, par-delà sa référence contextuelle à l’architecture modeste alentour, le bloc de béton dicte forme, structure et façade. Le calepinage des blocs transforme les toitures biaises du concours en des formes orthogonales, des jeux de retours et de linteaux émergent, des voiles béton libèrent les blocs d’éventuelles contraintes structurelles, et de grandes ouvertures longues et caverneuses viennent composer les façades. Le projet, pensant ainsi pouvoir déjouer les risques formels qui incombent à l’architecture, semble devenir une déduction logique induite par la matière du bloc de béton.

Pourtant, les deux autres phases à venir suivent des logiques de conceptions différentes. Le bâtiment de la voilerie de la phase 2 semble conçu à partir de son programme : la réparation et le séchage des bateaux nécessitent différentes hauteurs, aussi la résolution structurelle du programme produit alors une esthétique de jeux de poutres et de poteaux. Enfin, l’implantation et son développement paysager en phase 3 se saisissent quant à eux de considérations formelles par-delà les logiques matérielles, programmatiques ou structurelles jusqu’alors évoquées. Face à un site complexe et contradictoire, le projet instaure une forme structurante : une ligne droite parcourt le site depuis sa berge, ondulant le long des bâtiments, tant existants que nouveaux, et franchissant les limites potentielles. Ce système géométrique tente par son abstraction de générer un mouvement global sur le site afin d’accueillir futurs, incertitudes et possibles indéfinis.

Chaque phase semble ainsi amener avec elle une logique différente. Car s’il est vrai qu’afin d’éviter d’insidieux écueils formalistes, le matériau donne le ton pour la première phase alors que pour la seconde, c’est l’usage ; il est vrai aussi que le risque formel prend finalement corps dans l’implantation avec l’ambition d’y instaurer à la fois ordre et liberté. Cette diversité de postures rend le projet complexe en ce qu’il aborde tour à tour l’héritage matériel du site, la richesse du programme et la complexité du lieu sans pour autant opter pour une logique radicale et obtuse qui dériverait vers du formalisme ni pour le refus des logiques de conceptions sans lesquelles la création se détacherait de la réalité. On peut alors s’interroger sur le lien entre cette profonde diversité de conception et la temporalité du projet : et si les projets les plus longs étaient finalement les plus ambigus ?

Architect
AgwAArtgineering

Official project name
Péronnes sports and nautical centre

Location
Péronnes-lez-Antoing, Belgium

Total floor area
3.289 m2 (phase 1)

Budget
€ 4,214,438
(excl. VAT and fees) Product / supplier

Product / supplier
Rob (sliding doors)

Programme
Sports and nautical centre. Phase 1 (completed): boarding school (rooms, restaurant, administration, foyer, caretaker’s house). Phase 2 & 3 (in process): sailmaker’s workshop (boat storage, classrooms, cloakrooms, offices, workshops), sports centre (multisport fields, judo courts, table tennis courts, fitness, cloakrooms), 7.5 ha landscape and sports fields (beach volley, tennis courts, basketball fields, soccer fields, pier).

Procedure
Invited competition, 1st prize

Client
Wallonia-Brussels Federation

Landscape architect
Artgineering

Structural engineering
Ney and Partners

Building physics
Boydens engineering

Sustainability
Boydens engineering

Completion
July 2018 (phase 1)

A+281 Silence

Commandez votre exemplaire ou abonnez-vous à partir de 59 € / an !

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter