Publié le 11.05.2020 | Guy Châtel

La moitié sud de l’îlot « Kaai 37 » dans le quartier Cadix situé sur l’Eilandje à Anvers, a été conçue en étroite collaboration par Meta, advvt, noA et Office Kersten Geers David Van Severen. Si les architectes ont travaillé ensemble à l’aménagement des parties communes, chacun a cependant marqué un bâtiment de sa griffe. L’îlot se présente ainsi comme une composition où se tissent affinités, dialogues et singularités.  

C’est le promoteur immobilier Project² qui a réuni les architectes de Meta, advvt, noA et Office autour de ce projet. À l’origine, leur proposition concernait tout l’îlot, mais la moitié nord a finalement été confiée à une autre équipe de promoteurs et d’architectes. Les habitations ont été distribuées dans des immeubles séparés, groupés autour d’un jardin intérieur au-dessus d’un garage souterrain. Malgré la subdivision de la commande, le jardin dessiné par West 8 a été réalisé intégralement, tel que prévu initialement dans le projet qui nous occupe. La partie méridionale de l’îlot comprend quatre bâtiments présentant en alternance une hauteur de quatre ou de six étages, tous coiffés d’un niveau supplémentaire placé en retrait. Le complexe compte 77 appartements (dont 5 disposant d’un accès direct sur la rue ) et de quelques espaces commerciaux.

Alors que les architectes ont travaillé de concert à l’agencement et à l’aménagement des parties communes, c’est séparément qu’ils se sont chargés de l’un des immeubles d’habitation. Dès lors, la griffe du cabinet d’architecture concerné est reconnaissable dans chacun de ces édifices, notamment (mais de façon marquée) dans le rôle particulier imparti à la grille architectonique élaborée en commun. Le bâtiment conçu par Office, ne s’offrant au regard que par la façade, arbore la grille comme un blason. À front de quai, sur le Kempisch Dok, elle ordonne les embrasures des portes et fenêtres sans la moindre accentuation ou déviation. La façade est par ailleurs parée de plaques de verre suivant un quadrillage tout aussi régulier mais plus resserré. Tournée vers l’est, elle s’imbibe de lumière. Sur ce champ verdoyant de clarté métrique, les balcons en porte-à-faux semblent interpréter une partition libre.

Le bâtiment de Meta bordant la Piraeusstraat, du côté occidental de l’îlot, présente une façade de même largeur mais rehaussée de deux étages. Ici aussi la grille s’impose. En l’espèce, elle déroge pourtant à la régularité répétitive : au bas et beau milieu de la façade, deux cases sont réunies pour accommoder l’entrée disposée en retrait. De par ses encaissements profonds, cette façade prend le contrepied de l’écran plan dressé par Office. Côté rue comme côté jardin, Meta a mis en œuvre un exosquelette : des façades portantes constituées d’un empilage de cadres invariants en béton verdi, séparés thermiquement de l’appareil intérieur. Tout ce qui apparaît dans ces niches – la menuiserie, l’habillage, et jusqu’aux remarquables prismes rectangles ajourés servant de balcons – affiche ce même ton mordoré présenté par l’aluminium anodisé.

Dans le cas de l’édifice haut et large que l’on doit à advvt et qui occupe l’angle que le quai forme avec sa perpendiculaire, la grille fait l’objet d’une permutation où la variance des baies est amendée par des pans de mur encaissés. La diversité des appareillages de briques blanches émaillées, jointoyées de vert, en même temps que l’alignement des montants de châssis pareillement blancs, soulignent le caractère graphique de ce traitement.

La bâtisse mise en place par noA au coin des Piraeus- et Indiëstraat, possède les mêmes dimensions que l’ouvrage de Office. Elle est entièrement recouverte de carreaux portugais d’un vert profond. Ainsi, pour sa part, elle adopte l’allure d’un objet rapporté. La grille conjuguée ailleurs de façon systématique est soumise ici à une transformation qui, au-delà des modifications relatives aux contours des embrasures, engage encore leur déplacement. De la sorte, la grille s’estompe jusqu’à se désister en faveur de l’ordonnance ténue soutirée au carroyage d’un jointoiement ivoirin.

Le mesurage circonstancié, le traitement de la grille, l’apport des nuances de vert n’assurent pas vraiment l’unité de ce projet, mais bien plutôt l’affinité qui vient à en animer les parties. Ils favorisent une lecture ouverte de cette complexion composée. Cela revient à dire que, tels qu’ils apparaissent dans le domaine public, les traits visibles de l’îlot permettent le tressage d’une affluence de lignes interprétatives. Quand, de fait, la marge de manœuvre de l’architecture est réduite – que cela soit dû, de façon positive, à l’ascendant des dispositions urbanistiques, ou alors, de façon négative, à l’impératif de la conformité au marché – il lui appartient encore d’énoncer la poétique de sa présence matérielle. La critique a l’habitude d’évaluer les travaux d’architecture en termes paradigmatiques. Mais tout ne saurait être MAS ou Maison du port. La ville qui est par excellence le milieu où l’architecture est appelée à paraître, et qui d’ailleurs se compose en grande partie de ses ouvrages, est tout aussi bien le dépositaire de son matériau syntaxique. Venant à représenter l’avènement d’une maturité de l’œuvre d’architecture contemporaine dans ce pays, « Kaai 37 » marque l’inexorabilité d’une syntagmatique de la ville et de l’architecture.

Architects South section Meta architectuurbureau – architecten de vylder vinck taillieu – noAarchitecten – Office Kersten Geers David Van Severen
Architects North section Polo Architects – Puls architecten – Vermeiren De Coster Architecten – cuypers & Q architecten
Website meta.bearchitectendvvt.comnoa-architecten.netofficekgdvs.com

Official project name Kaai 37
Location Piraeusstraat 4–14 – Indiëstraat 67–71 – Binnenvaartstraat 37–43, Antwerp, Belgium
Programme Complex of 4 buildings with 72 apartments and duplex apartments, 5 houses and 4 commercial spaces, 90 underground parking spaces and a bicycle parking around an inner courtyard

Procedure Competition (AG Vespa), 1st prize
Client TV Project2 – Bermaso
Lead contractor Cordeel
Landscape architect West 8
Structural engineering Ney & Partners
Services engineering Studiebureau R. Boydens
Sustainability Studiebureau R. Boydens

Completion May 2017
Total floor area 8,500 m2 (above ground)
Site 2,337 m2
Budget € 13,350,000 (excl. VAT and fees)
Suppliers Stone (tiles facade), Schüco (outside joinery), Soprema (roofing mate- rials), Ibic (green roof), Viessmann (boiler and heating system)

A+277 Lost Souls

Commandez votre exemplaire ou abonnez-vous à partir de 59 € / an !

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter