Édito

Lisa De Visscher - Rédactrice en chef

Où sont les architectes écrivains d’antan ? Qui conduit le discours sur l’architecture ? Les architectes reçoivent-ils encore l’opportunité de publier des textes qui dépassent leurs propres travaux afin de contribuer au débat incessant sur ce qu’est en fin de compte l’architecture ? Ou se pourrait-il que la théorie de l’architecture ne soit plus alimentée que par des académiciens pressés de toutes parts de publier et n’ayant souvent jamais érigé la moindre construction ? Cela dit, faut-il s’en inquiéter ? C’est la question que se pose Hilde Heynen dans une introduction autour du thème dis-cours, qui pose la question de savoir si le discours sur l’architecture est toujours le fait d’architectes bâtisseurs ?  Cinq architectes – Paul Vermeulen, ROTOR comme collectif, Pierre Hebbelinck, Kersten Geers et Dirk Somers – tentent d’y répondre. La réédition d’un manifeste enflammé contre « la destruction de la ville européenne traditionnelle » de Maurice Culot et Léon Krier de 1978 vient clore le thème. Le texte, qui accompagne l’exposition actuelle au CIVA, nous rappelle les changements urbanistiques radicaux de l’après-guerre à Bruxelles. Il ranima le discours sur l’architecture, ce qui permit en retour de sauver un patrimoine inestimable de la rage de destruction ambiante.

Dis-cours, c’est le thème choisi par Pieter T’Jonck pour signer son dernier numéro en tant que rédacteur en chef. Durant douze numéros il manifesta avec fougue et passion que l’architecture restait l’affaire de la société. A+ lui doit sa structure actuelle et ses textes critiques car c’est à travers des articles socialement engagés et alimentés par une réflexion approfondie sur l’urbanisme qu’une revue d’architecture est davantage qu’une compilation de projets photogéniques. En outre, il établit le lien avec l’art contemporain en invitant dans chaque numéro un photographe à faire un essai photographique dans le prolongement conceptuel du thème du numéro. Au nom de toute l’équipe, je tiens à le remercier ici pour l’inspiration qu’il a apportée à la rédaction et c’est avec plaisir que je reprends le flambeau à partir de ce numéro afin de poursuivre sur la même voie. La nouvelle rédaction en chef est épaulée par un nouveau graphisme signé Joris Kritis. Il succède à Dear Reader, soit Eva Moulaert et Marie Sledses, qui ont réalisé les neuf derniers numéros. Celles-ci ont su traduire en structure la forme tracée par Pieter T’Jonck tout en démontrant par des lignes claires et des images aux lignes acérées que l’expérience graphique méritait de garder sa place au sein de la publication architecturale. Nous tenons à les remercier ici pour la superbe série qu’elles ont réalisée et repensons avec beaucoup de bonheur à notre collaboration.

Ce nouveau numéro marque également, sous plusieurs aspects, le début d’une nouvelle année académique. Une occasion rêvée pour la publication de trois bâtiments de facultés – la rénovation par Lhoas & Lhoas de la faculté d’architecture de l’ULB située à la place Flagey à Bruxelles, la nouvelle faculté d’architecture de l’UCL à Tournai par Aires Mateus Architects et les laboratoires pour la Ugent signés EVR architecten. La production issue des facultés d’architecture belges reçoit à nouveau une place de choix dans A+. Une nouvelle rubrique, STUDENT, figure désormais en fin de numéro, visant à donner systématiquement voix à la production académique belge.

Pour conclure, nous inaugurons avec le A+ de septembre la nouvelle saison architecturale. Au programme, on retrouve ainsi le bureau portugais fala atelier et l’architecte suisse Christian Kerez. Dans l’interview organisée à cette occasion avec Christian Kerez, celui-ci souligne l’importance d’un discours architectural indépendant. Car « La critique d’architecture ressemble aujourd’hui à des discussions de café ! » Qu’on se le dise.

Sommaire

Édito

In the picture

La Maison de l’histoire européenne à Bruxelles Amélie Luquain

Ré-ouvrir une fac d’archi. Véronique Boone
Mise au vert Chloë Raemdonck

Bâtiment-maquette Carlo Menon

Processus médiateur entre tradition et modernité François Gena

Zoom in

Interview Christian Kerez : « En quête des bases de l’architecture » Lisa De Visscher

Fondements

Intro Pieter T’Jonck

Les architectes écrivains : une race en voie de disparition ? Hilde Heynen

‘The Difficult Whole’

Entretien Kersten Geers

Pieter T’Jonck

« Les textes, lieux de contradiction »

Entretien Paul Vermeulen

Bart Decross

L’écriture comme outil de connaissance

Entretien Lionel Devlieger en Michael Ghyoot de ROTOR

Guillaume Vanneste

Pratiques discursives

Entretien Dirk Somers

Bart Decroos

L’édition comme acte critique

Entretien Pierre Hebbelink

Paul Vanneste

L’unique chemin de l’architecture

Maurice Culot et Léon Krier

Guest

Écoles de la Fédération Wallonie- Bruxelles : état des lieux Marie-Cécile Guyaux en collaboration avec la Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Zoom Out

L’homme au bouleau Pieter T’Jonck
L’art de créer des liens Charlotte Lheureux
Jeune et original Shendy Gardin
Un demi-siècle d’urbanisme à Bruxelles Gitte Van den Bergh

94 Student

Abonnez-vous à partir de 59€ par an !
Vous recevez 4 numéros classiques et 2 hors-séries

Je m'abonne

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter